Val-de-Marne: trois vendeurs d'héroïne bientôt jugés après des livraisons à des "toxicomanes insérés"

·1 min de lecture
Le jugement des trois vendeurs est prévu au mois de septembre 2021, au tribunal de Créteil. - -
Le jugement des trois vendeurs est prévu au mois de septembre 2021, au tribunal de Créteil. - -

Trois vendeurs d'héroïne, qui livraient cet opiacé très addictif à une clientèle "insérée" dans la société, à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, seront bientôt jugés par le tribunal de Créteil, ont indiqué mardi des sources concordantes à l'AFP.

Ecroués ce week-end, après plusieurs mois d'enquête menée par la Sûreté territoriale du Val-de-Marne, ils devaient être jugés en comparution immédiate ce lundi, mais leur procès a été repoussé à septembre 2021.

Dans l'attente, deux des vendeurs ont été maintenus en détention. Selon une source policière, ces derniers, âgés d'une vingtaine d'années, gagnaient près de "20.000 euros par mois chacun", en facturant un gramme d'héroïne "entre 30 et 40 euros".

Leur point de vente était situé en banlieue sud parisienne, plus précisément au Bois-l'Abbé, un quartier classé "de reconquête républicaine" à cheval entre Champigny-sur-Marne et Chennevières-sur-Marne.

Ce trafic visait "un public de toxicomanes insérés, qui ont un emploi", a expliqué la source policière. "Ce n'était pas un point de deal avec une file indienne devant, comme avec le cannabis, mais un point dans un hall d'immeuble, plus discret du fait du produit", a détaillé une source judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles