Val-de-Marne : les impôts lui réclament la dette d'un homonyme des Yvelines

·1 min de lecture

Amadou N’Diaye commence à perdre patience : cet habitant d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) s’est rendu à trois reprises au centre des impôts de Versailles (Yvelines) pour signaler une erreur qui pourrait lui coûter cher : l’administration l'a confondu avec un homonyme, et voici qu’il se voit réclamer quelque 2.423 euros, comme le rapportent nos confrères du Parisien, le 7 septembre.

L’erreur de l’administration fiscale semble avoir trouvé sa source dans le fait que les deux contribuables concernés portent le même prénom et le même nom, mais également dans les dates de naissance et l’âge de ces derniers. Amadou N’Diaye d’Ivry-sur-Seine est né en 1973, tandis que son homonyme est âgé de 73 ans.

>> A lire - Depuis plus de 15 ans, il paie les impôts d’un homonyme

La méprise commence au mois d’août lorsque le plus jeune des Amadou N’Diaye reçoit une mise en demeure de la part des impôts : il est invité à régler au plus vite les 2.423 euros qu’il doit au fisc. L’homme de 47 ans est étonné car il n’est pas imposable. En parallèle, le Trésor public décide de passer à la vitesse supérieure, en informant ce père de quatre enfants qu’une saisie sur salaire va être mise en place. 900 euros partent en fumée pour ce travailleur dans le BTP.

Amadou N’Diaye "junior" est très remonté, comme il le fait savoir dans les colonnes du Parisien. Il s’est en effet déplacé trois fois au centre des impôts de Versailles, ce qui l’a forcé à poser des jours de repos auprès de son employeur. "Au lieu d’aider les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il s'appelle pendant 55 heures pour éviter de travailler
Covid-19 : le pass sanitaire ne sera finalement requis qu’à partir de 12 ans et deux mois
Covid-19 : l’OMS continue de s’opposer à la 3e dose de vaccin
Isolation, chauffage : un délai supplémentaire pour bénéficier des primes "coup de pouce CEE"
Face aux cyberattaques, la France va recruter 1900 cybercombattants !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles