Val-de-Marne : boulanger depuis trois ans et déjà roi de la baguette

Denis Courtine
Saint-Maur, avenue Gabrielle, ce mardi après-midi. Frédéric Favreau, pâtissier, met la main à la pâte depuis que son boulanger est parti

Frédéric Favreau s’est vu décerner lundi le prix de la meilleure baguette de tradition du département. Ce boulanger de Saint-Maur a devancé 129 candidats.


Quand son boulanger est parti il y a trois ans, Frédéric Favreau s’est retrouvé dans le pétrin. « Je n’ai trouvé personne pour le remplacer », explique ce pâtissier et cuisinier de formation qui dirige son commerce depuis six ans. Du coup, il a dû mettre la main à la pâte. Et apparemment, c’est une réussite. Ce commerçant de Saint-Maur âgé de 42 ans s’est vu décerner lundi le prix de la meilleure baguette de tradition du Val-de-Marne. « Il a battu ses 129 adversaires sur les trois critères fondamentaux : la cuisson, l’alvéolage de la mie et le goût », énumère Ludovic Grimont, le président des boulangers dans le département.

Pour en arriver là, il a dû suivre, grâce à son meunier, des formations en accéléré. « Au départ, le pain, ça n’émerveille pas, analyse-t-il. Ce n’est pas comme une pâtisserie avec plein de couleurs. Du coup, le but c’est d’arriver à faire du pain qui donne envie d’en manger. »

Quel est donc le secret de Frédéric Favreau ? « Le coup de lame est important [le coup de couteau sur la baguette avant de l’enfourner, NDLR]. Il faut effleurer pour inciser la peau ». Mais le vrai secret, c’est de disputer le concours comme si cela n’en était pas un. « Ça ne sert à rien de pétrir la pâte l’avant-veille. Il faut travailler comme on a l’habitude de le faire tous les jours. » Frédéric Favreau peut aussi compter sur Iris Delanay, son employée, sacrée aussi cette année meilleure apprentie boulangère.

Ce n’est pas non plus la première fois que ce boulanger se retrouve sur les feux de la rampe. En 2013, il avait disputé la finale de l’émission « La meilleure boulangerie de France » sur M 6. « Pendant trois mois, on avait multiplié par trois notre nombre de clients », se marre-t-il encore.

Et si vous avez envie de découvrir autre chose que du pain dans la boulangerie de Frédéric Favreau, sachez que ses éclairs au (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Val-de-Marne : les agents du département préparent la mobilisation générale
Val-de-Marne : commerces locaux, connectez-vous !
Sucy-en-Brie : grande aventure gastronomique pour les seniors
Val-de-Marne : pour les patrons de PME, ça va mieux
Champigny-sur-Marne : un préfabriqué au cœur de la cité pour déposer plainte

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages