Val-d'Oise : une ZAD déclarée dans le Triangle de Gonesse pour empêcher la construction d'une gare du Grand Paris Express

franceinfo
·1 min de lecture

Un collectif citoyen déclare le triangle de Gonesse dans le Val-d'Oise "Zone à défendre" (ZAD) dimanche 7 février, afin de s'opposer au projet de gare du Grand Paris Express alors que les travaux doivent commencer, rapporte France Bleu Paris. Les opposants estiment que cela entraînerait une bétonisation "inutile" de cette zone de 110 hectares de terres agricoles.

Une dizaine de personnes se sont installées sur place dans la nuit de samedi à dimanche, une quarantaine occupe les lieux dimanche après-midi, détaille France Bleu Paris. La résistance s'organise aussi sur internet, où plus de 8 500 personnes, dont plusieurs élus locaux, ont signé une pétition intitulée le "Serment du Triangle", pour préserver les terres agricoles où doit être construite la gare de la future ligne 17 du métro.

Refus d'une gare "au milieu des champs"

"La Société du Grand Paris veut bétonner à tout prix en construisant une gare au milieu des champs, sans le moindre projet utile justifiant l'artificialisation définitive de terres parmi les plus fertiles d'Europe", écrit le Collectif pour le triangle de Gonesse dans un communiqué.

Le collectif milite pour le développement d'un projet qui resterait agricole sur ces terres : "Le triangle de Gonesse offre une opportunité unique (...) de proposer à la jeunesse francilienne et aux milliers de salarié.es touché.es par la pandémie l’accès à des emplois dans les filières d’avenir de l’agriculture péri-urbaine, (...) du recyclage, de la mobilité durable, des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi