Val-d'Oise: Le "violeur à la montre" condamné à 18 ans de réclusion

1 / 2

Val-d'Oise: Le "violeur à la montre" condamné à 18 ans de réclusion

L'avocat, David-Olivier Kaminski a indiqué que son client allait "très certainement" faire appel de cette décision.

Il attirait ses victimes en prétextant avoir besoin d'aide pour retrouver sa montre: un homme de 38 ans a été condamné ce jeudi à Pontoise à 18 ans de réclusion pour douze viols et agressions sexuelles d'adolescentes et de jeunes femmes. Un verdict conforme aux réquisitions du parquet, qui avait demandé que cette peine soit assortie d'une période de sûreté de 12 ans.

Charles Capello, surnommé "le violeur à la montre", a reconnu la majeure partie des faits devant la cour d'assises du Val-d'Oise, lors de ce procès qui a duré deux semaines. L'accusé, arrêté en décembre 2016, treize ans après la première agression, encourait 20 ans de réclusion. Son avocat, David-Olivier Kaminski a indiqué que son client allait "très certainement" faire appel de cette décision.

"Ce verdict c'est la fin d'un long tunnel"

Côté parties civiles, Maître Caty Richard, qui représentait quatre de ses victimes, a dit espérer que, "dans la ligne de ses déclarations et de ses demandes de pardon, il ne fasse pas appel et ne leur impose pas un deuxième procès". "Pour elles, qui ont été tellement courageuses, ce verdict c'est la fin d'un long tunnel", a-t-elle ajouté. 

Jeudi matin, l'avocate générale avait décrit dans son réquisitoire un homme d'un "abord plutôt sympathique", avec une "bonne tête", qui "n'inspire pas la crainte". Mais, "quand il attaque, c'est Mr Hyde", avait dénoncé Ingrid Görgen. L'accusé...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi