Val-d'Oise: un policier mis en examen après avoir tiré sur un homme

F.B.
·2 min de lecture
Police (illustration)  - AFP
Police (illustration) - AFP

Un policier a été mis en examen ce mardi après avoir tiré sur un homme et l'avoir grièvement blessé dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Leu-la-Forêt (Val-d'Oise), alors qu'il n'était pas en service, a indiqué le parquet de Pontoise.

Une information judiciaire a été ouverte du chef de "violences avec usage ou menace d'une arme suivie d'une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours", a précisé le procureur, Eric Corbaux.

Le fonctionnaire de police, qui était hors service, promenait son chien lorsqu'il a été "alerté par le comportement qu'il considérait comme suspect" de la victime, a-t-il précisé dans un communiqué.

"Sans sommation"

Il a mis "en joue la victime afin qu'elle recule. Malgré ses sommations et considérant son comportement menaçant", il a tiré une fois en direction des jambes, a poursuivi le magistrat. Le frère et la compagne de la victime ont réfuté cette version des faits.

Selon le récit de sa compagne à l'Agence France-Presse (AFP), la victime, ouvrier dans l'aéronautique âgé de 50 ans, est sortie de son domicile vers minuit pour "débrancher le réverbère qui nous gêne depuis des années, qui éblouit l'appartement".

"Un homme a été surpris de le voir et lui a dit 'qu'est-ce que vous faites là ?', puis a tiré sans sommation", a-t-elle ajouté, en précisant que son compagnon portait des pinces coupantes et une bombe lacrymogène.

45 jours d'ITT

Lors de son audition, la victime, "très alcoolisée", a expliqué "avoir sorti sa bombe lacrymogène pour se défendre", a affirmé le parquet de Pontoise.

Il souffre d'une double fracture du tibia droit et a subi une opération de près sept heures à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Une incapacité totale de travail de 45 jours lui a été octroyée. "Les médecins ont réussi à sauver sa jambe mais pendant un temps il a été question d'une amputation", a confié à l'AFP le frère de la victime.

Le fonctionnaire de police été placé sous contrôle judiciaire avec une obligation de soins, interdiction de paraitre à Saint-Leu-la-Forêt et interdiction de détenir une arme.

Article original publié sur BFMTV.com