Val-d'Oise: le harceleur d'une influenceuse de nouveau condamné et incarcéré

·2 min de lecture
Un habitant du Val-d’Oise, a été condamné ce lundi à huit mois de prison avec mandat de dépôt pour menaces de mort. - Richard Bouhet, AFP/Archives
Un habitant du Val-d’Oise, a été condamné ce lundi à huit mois de prison avec mandat de dépôt pour menaces de mort. - Richard Bouhet, AFP/Archives

Il avait déjà été condamné quinze jours auparavant pour avoir menacé une jeune femme. Un habitant du Val-d’Oise a été condamné lundi à huit mois de prison ferme pour des menaces de mort contre un ami de la première victime, a indiqué le parquet de Pontoise à l'AFP.

Localisé via les réseaux sociaux

Cet homme, placé en garde à vue samedi, avait été condamné mi-août à Pontoise à deux ans d'emprisonnement avec sursis pour avoir proféré de multiples menaces de mort et de viol envers la jeune femme repérée sur les réseaux sociaux. Le parquet a toutefois fait appel de cette décision, selon le journal Le Parisien.

Cette fois-ci, c'est à un ami de la jeune fille que l'homme s'en est pris, indique le journal local. Le jeune de 20 ans avait scruté les réseaux sociaux de la jeune femme pour la localiser. C'est finalement un ami à elle qu'il a croisé devant une station de métro, le menaçant avec un couteau et déclarant: "Je vais tous vous planter".

Il dit avoir agi après avoir vu une vidéo de la jeune femme et ses amis sur les réseaux sociaux se moquant de lui après sa condamnation du 16 août. "Pendant une semaine j’étais calme, mais ils m’ont provoqué sur Internet. J’ai eu une pulsion", a-t-il expliqué.

"Je vais massacrer ta famille"

Reflet du harcèlement via les réseaux sociaux, cette affaire de harcèlement avait indigné la toile lorsque la jeune femme, tout juste majeure, avait relayé sur Twitter les menaces subies depuis plusieurs semaines. Originaire de l'Essonne, elle partage son quotidien avec ses quelque 67.000 abonnés sur Instagram, et n'a jamais rencontré son harceleur.

Dans un long fil de messages partagé plus de 34.000 fois, avec captures d'écran de conversation et messages audio à l'appui, elle expliquait que les insultes avaient débuté via des messages privés sur Instagram début juin. De mielleux, ils étaient devenus virulents.

"Toi, je t'attrape, je vais te violer", "je vais massacrer ta famille", éructait le jeune homme, dans un message audio, exigeant qu'il la contacte pour discuter. Dans une vidéo, il brandissait un couteau en lui lançant: "Ose venir, je t'attends".

Il lui intimait également de ne pas porter plainte, se vantait d'avoir harcelé d'anciennes conjointes, et s'était mis à la traquer dans la rue.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles