Val-d'Oise : un enfant de 8 ans décède à l'école après un malaise dans la cour de récréation

·2 min de lecture
Malgré l'intervention des pompiers, le petit garçon est décédé peu après son malaise (Photo : Getty Images)

Les élèves, parents d'élèves et l'équipe éducative de l'école Paul Langevin 2 d'Argenteuil sont sous le choc après ce drame qui s'est produit jeudi en milieu de journée.

Les causes du décès sont pour le moment inconnues. Un petit garçon de 8 ans a perdu la vie ce jeudi 16 décembre à l'école Paul Langevin 2 d'Argenteuil (Val-d'Oise), après avoir fait un malaise en pleine cour de récréation pendant la pause déjeuner.

Selon les informations du Parisien, l'enfant était en train de jouer au ballon avec des camarades lorsqu'il s'est subitement écroulé au sol. "Les animateurs l’ont immédiatement pris en charge et ont appelé le 15, explique la mairie d'Argenteuil, citée par le quotidien régional. Les pompiers de la caserne voisine sont rapidement arrivés sur place. Durant une heure, les secours ont essayé de le réanimer."

Une enquête ouverte pour déterminer les causes du décès

Malgré tous leurs efforts, les pompiers n'ont cependant pas réussi à sauver l'écolier, dont le décès a été prononcé en début d'après-midi. Le défunt n'ayant pas d'antécédents médicaux qui pourraient expliquer ce malaise, une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort du petit garçon. Le Parisien précise notamment qu'une autopsie devrait être réalisée.

D'après le quotidien francilien, "une trentaine d’écoliers et d’adultes" étaient présents dans la cour au moment où le drame s'est produit. Une cellule psychologique a évidemment été mise en place dans l'après-midi au sein de l'établissement pour prendre en charge les témoins de la scène. Ce vendredi, cette dernière était toujours "activée" alors que l'ensemble du personnel, des élèves et des parents d'élèves de l'établissement sont encore logiquement sous le choc.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles