Val d'Oise : après la détection de cas liés au variant sud-africain, Eaubonne dépiste ses habitants

Eaubonne, dans le Val d’Oise, fait l’objet d’une vigilance importante après la fermeture, lundi 8 février, du collège Jules-Ferry. En effet, dix cas de Covid-19 dont deux liés au variant sud-africain ont été détectés dans l’établissement. Une vaste opération de dépistage a donc été lancée mardi. Le but est de tester 1 500 personnes en trois jours, rapporte France 2. Le gymnase a été transformé en centre de dépistage. Des habitants consciencieux "On nous a demandé, on a reçu un courrier, avec une lettre du collège et une lettre de l’ARS", explique une mère de famille venue avec son fils. Elle est ainsi venue dès mardi matin. Pour eux, se faire tester est une chance car cela va leur permettre d’aller voir les grands-parents durant les vacances scolaires. "Le collège nous a obligé et c’est rassurant", ajoute une jeune fille. "Les tests, je n’aime pas trop ça mais si c’est obligatoire, autant le faire", renchérit un collégien. "Il y a des sens de circulation, tout est fait pour que chacun se sente considéré et que tout se passe le mieux possible", a déclaré Marie-José Beaulande, la maire de la ville.