Valérie Trierweiler : La reine de la métaphore

Valérie Trierweiler n’a pas peur de se mesurer à l’histoire. Un journaliste nous apprend que la compagne de François Hollande s’affuble d’un curieux surnom.

Nul ne sait aujourd’hui ce que les livres d’histoire retiendront de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande. Dans quelques années, les manuels scolaires résumeront-ils son passage à l’Elysée à un tweet vengeur ?

La journaliste de 47 ans, pour sa part, est bien décidée à laisser sa trace et a récemment choisi de se lancer dans l’humanitaire, histoire de changer durablement son image auprès des français. Il faut savoir que ces derniers ont, à 67%, une image négative de leur première dame selon un récent sondage de VSD.

Changeraient-ils d’avis s’ils apprenaient que Valérie est bien différente en privé et possède un solide sens de l’humour ? C’est Laurent Binet, un écrivain qui a suivi François Hollande et sa compagne durant la campagne présidentielle qui l’assure à nos confrères anglais du Guardian : Valérie Trierweiler est drôle et n’hésite pas à pratiquer l’autodérision.

« Elle se moque d’elle-même, confie-t-il. Elle a l’habitude de se surnommer "Marie-Antoinette", ce qui selon moi n’est pas extrêmement flatteur en France, comme vous le savez (…) Après l’affaire du Tweetgate, elle m’a confié qu’elle pensait que si les journalistes avaient pu l’envoyer à la guillotine, ils l’auraient fait. » Là, c’est elle qui perd la tête.

Retrouvez cet article sur voici.fr


Valérie Trierweiler demande 85 000 euros aux auteurs de la Frondeuse
Arnaud Lagardère nie tout problème avec Valérie Trierweiler
Arnaud Lagardère : « Valérie Trierweiler ne nous a causé que des ennuis »
DIAPO Valérie Trierweiler, une people comme les autres au vernissage de Enfants du Paradis
DIAPO Valérie Trierweiler en maîtresse (d’école)

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.