Valérie Pécresse est-elle vraiment plus libérale que Xavier Bertrand ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le duel s’installe. À 8 mois de l’élection présidentielle, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, qui rêvent tous les deux de représenter la droite en 2022, ont commencé à abattre leurs cartes. Dans ce face-à-face, le président de la région Hauts-de-France avait dégainé le premier. Dès le 12 avril, dans Les Echos, il promettait de diviser par deux le niveau des impôts de production (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises, cotisation foncière des entreprises…), ce qui représente une baisse de 33 milliards d’euros pour “revenir à la moyenne de la zone euro”.

Objectif, pour celui qui a par ailleurs juré de ne pas augmenter les impôts en cas de victoire ? Booster la compétitivité des entreprises françaises face à la concurrence de l’Allemagne ou des Pays-Bas, des pays dans lesquels les prélèvements sur la production sont moins élevés.

De son côté, Valérie Pécresse attend la rentrée pour clarifier ses positions sur les prélèvements obligatoires. Pour autant, les problèmes de compétitivité de la France ne lui ont pas échappé. Dans Le Point, la présidente de la région Île-de-France propose d’ailleurs d’instaurer “la préférence européenne contre les produits en dumping social ou environnemental, et la réciprocité obligatoire dans l’ouverture des marchés publics” aux pays tiers. Sur ce sujet, il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre elle et son rival Xavier Bertrand. Dans son interview aux Echos, ce dernier appelait aussi de ses vœux “un principe de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : un traitement d'AstraZeneca réduirait de plus de 70 % le risque d'une forme symptomatique
Vaccins : selon une étude, l'efficacité de Pfizer décline plus vite qu'AstraZeneca face au variant Delta
Ces Français prêts à payer des centaines d'euros pour que les soignants jettent des vaccins
Le pass sanitaire est-il nécessaire pour donner son sang ?
Sarthe : un médecin veut que ses patients présentent leur pass sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles