Valérie Pécresse sera présente à l'université d'été des jeunes LR

·2 min de lecture
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pecresse lors de l'Assemblée générale du MEDEF le 25 Aout 2021 à Paris - Eric PIERMONT © 2019 AFP
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pecresse lors de l'Assemblée générale du MEDEF le 25 Aout 2021 à Paris - Eric PIERMONT © 2019 AFP

Valérie Pécresse, candidate à une éventuelle primaire de la droite pour la présidentielle, sera présente samedi à l'université d'été des jeunes du parti Les Républicains, qu'elle a pourtant quitté en 2019, a appris mercredi l'AFP de sources concordantes.
Mais la présidente de la région Ile-de-France n'y prononcera pas de discours, a-t-on précisé dans son entourage et celui du président de LR Christian Jacob, confirmant une information de L'Opinion.

Pas de discours à la tribune

Valérie Pécresse, qui a organisé samedi dernier sa propre rentrée avec ses soutiens à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) "sera là à la fin de journée pour un apéritif et pour le début du dîner" samedi soir lors des journées d'été des jeunes LR, organisées samedi et dimanche au parc floral à Paris, a indiqué l'entourage de la candidate.

"C'est normal qu'elle y passe, c'est dans sa région" et "c'est elle qui a offert à la droite sa victoire en Ile-de-France" aux régionales de juin, fait-on valoir de même source.

Selon l'entourage de Christian Jacob, Valérie Pécresse, qui avait demandé à prononcer un discours, sera présente "à l'apéritif" mais ne s'exprimera pas à la tribune.

Embouteillage de candidats à droite pour 2022

Valérie Pécresse avait quitté le parti en 2019 après l'échec de la droite aux élections européennes et préside le mouvement Libres! au sein duquel la double adhésion avec LR est autorisée.
Cinq autres candidats à droite briguent l'Elysée: Michel Barnier, Eric Ciotti, Philippe Juvin, et Denis Payre, tous acquis au principe d'une éventuelle primaire, ainsi que Xavier Bertrand, qui compte lui se présenter à l'Elysée sans passer par le départage.

Le parti a lancé lundi une enquête auprès de 15.000 sympathisants de la droite et du centre, avant de trancher sur l'organisation ou non d'une primaire lors d'un congrès le 25 septembre, avec pour but de désigner son candidat fin novembre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles