Valérie Pécresse de retour après la lourde défaite : son secret pour retrouver un nouveau souffle

Faire moins de 5% au premier tour de l'élection présidentielle - finalement remportée par Emmanuel Macron le 24 avril face à Marine Le Pen -, il y avait de quoi avoir le moral dans les chaussettes. En plus de l'immense déception personnelle et de tout un parti, Valérie Pécresse doit faire face à une dette colossale. Il ne lui reste plus qu'un million d'euros à trouver.

Ce vendredi 13 mai, la présidente de la région Ile-de-France était en déplacement à Versailles pour l'inauguration de la deuxième Biennale d'architecture et de paysage (Bac). C'est au cours de cet évènement que l'ancienne candidate à l'élection présidentielle a confié avoir retrouvé un nouveau souffle, nécessaire.

"En politique, soit on gagne, soit on apprend. On va dire que j'ai beaucoup appris", a-t-elle déclaré, en souriant, devant la presse à Versailles", comme le rapporte l'AFP. "Je suis partie marcher dans la nature, c'est ce qui ressource le mieux, je vous assure", a-t-elle complété, révélant donc le coup de boost qui lui a permis de reprendre pied. Dans son discours, Valérie Pécresse a également affirmé sa détermination à "accélérer le rythme de la transition écologique" pour la région, en plaidant pour "une écologie des résultats" et non "punitive". La président de la région Ile-de-France ne fait en revanche aucune référence au luxueux cadeau que son époux Jérôme et leurs trois enfants (Baptiste, Clément et Emilie) lui ont offert après la...

Lire la suite


À lire aussi

Eric Zemmour : Nouveau look après la défaite, sa compagne Sarah Knafo sur le qui-vive
Rym Renom de nouveau opérée après la naissance de bébé : retour au bloc et explications
Stella Belmondo de retour : le sourire retrouvé après la mort de son père Jean-Paul Belmondo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles