Valérie Pécresse promet de reverser les pénalités payées par la RATP aux voyageurs d’Île-de-France

© Gabrielle CEZARD/SIPA

Conducteurs en sous-effectif, trafic réduit, problèmes de maintenance, incidents voyageurs, rames bondées... Les usagers des bus, trains et métros de Paris et sa banlieue constatent depuis plusieurs mois la dégradation de l'offre de transport. Mise sous pression sur ce dossier, la présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse , réunira à la mi-janvier la RATP et la SNCF « pour faire le point sur toutes les actions qu'elles ont mises en place et surtout pour qu'elles présentent leur plan de redressement de la qualité de service et leurs engagements, ligne par ligne, pour mettre fin le plus rapidement possible à tous ces dysfonctionnements ».

Des pénalités fortes

 

Dans ses vœux aux Franciliens dévoilés samedi, la présidente du conseil régional prévient que les défaillances décriées conduiront à « des pénalités exceptionnellement fortes qui seront payées par la RATP à Île-de-France Mobilités ». Ces sanctions financières devraient être reversées aux voyageurs comme compensation.

« Je pense qu'il serait juste que ces pénalités puissent vous être restituées à titre de dédommagement et nous en parlerons en janvier », a promis Valérie Pécresse, qui concède « une dégradation brutale de la qualité des transports sur certaines lignes », et met en cause le « manque de personnel » ainsi que les « nombreux mouvements sociaux ».

Lire aussi - RATP : Valérie Pécresse demande à Jean Castex de « se retrousser les manches »

L'entourage de l'élue LR a précisé auprès de l'AFP que ...


Lire la suite sur LeJDD