Valérie Pécresse n'aura finalement pas grand-chose à mettre de sa poche après l'échec de sa campagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’horizon financier de Valérie Pécresse s’éclaircit peu à peu. Faute d’avoir obtenu 5% des suffrages exprimés au premier tour de la présidentielle, la candidate, qui avait personnellement contracté un prêt bancaire de 5,1 millions d’euros pour sa campagne, a été privée du remboursement par l’Etat de près de la moitié (47,5%) des frais engagés par elle et son parti. À la place, elle s’est contentée d’une maigre dotation de 600.000 euros environ, soit 4,75% du budget de sa campagne présidentielle.

Heureusement, l’appel aux dons lancé mi-avril auprès de ses électeurs et sympathisants a rencontré un certain succès. Selon des informations du Figaro, confirmées à Capital, l’initiative a déjà permis de récolter plus de 2,5 millions d’euros. Et ce n’est pas terminé : alors qu’elle devait initialement s’achever le 15 mai, la campagne de dons a été prolongée jusqu’au 31 mai.

En parallèle, la candidate a pu compter sur l’aide des Républicains (LR), qui ont pris en charge près de 25% de la dette de leur candidate, en contribuant à son remboursement à hauteur de 1,2 million d’euros. “Un engagement qui ne fragilise pas les finances du parti”, souffle l’entourage de la candidate à Capital. En additionnant le montant des dons, la contribution de LR et le remboursement forfaitaire de 600.000 euros, il manque donc aujourd’hui moins d’un million d’euros à la candidate pour rembourser la totalité de son prêt personnel. Si la dernière ligne droite de l’appel aux dons ne suffit pas à combler ce trou, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chaleur : ce qu'il est légal de faire au travail ou en ville pour se rafraîchir
Prix records pour une danseuse de Degas et un bronze de Picasso lors d'une vente aux enchères
Complémentaire santé solidaire, infirmiers libéraux : la lourde facture des fraudes à la Sécurité sociale
Législatives 2022 : Jean-Luc Mélenchon ne se représentera pas et laisse sa place à Manuel Bompard
Espagne : vers l'instauration d'un congé menstruel de trois jours

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles