Valérie Pécresse : « J’ai géré la région en bonne mère de famille ! »

·1 min de lecture
La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse.
La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse, la présidente sortante d'Île-de-France (Libres !, ex-LR) et candidate à sa succession au scrutin régional des 20 et 27 juin, mise sur 2,4 milliards d'euros d'économies au cours du mandat à venir pour financer son programme résumé mercredi 2 juin 2021. « ?Ce projet est extrêmement ambitieux, mais entièrement financé sans augmentation d'impôts et sans augmentation de la dette? », a promis Valérie Pécresse lors d'une visioconférence pour retracer l'ensemble de son programme et de son financement. « ?J'ai géré la région en bonne mère de famille ! Nous sommes deuxièmes en France sur la maîtrise de l'endettement, car nous l'avons augmenté de 0 % sur le mandat? », a affirmé la candidate de droite.

Les nouveaux investissements seraient financés par des économies sur les dépenses de fonctionnement à hauteur de 400 millions d'euros par an, soit 2,4 milliards d'euros sur six ans, a expliqué Valérie Pécresse. En matière de transports, compétence phare de la région, la candidate sortante souhaite financer une partie de ses mesures grâce à des économies « ?liées à la mise en concurrence dans les transports publics? ».

À LIRE AUSSIAlliances, parité, nombre de listes? Zoom sur les élections régionales

« ?Sa boussole, c'est l'austérité ; sa méthode, l'inaction? »

Faisant valoir son bilan, Valérie Pécresse s'est félicitée de diriger « ?la seule région à avoir baissé ses dépenses de fonctionnement pour la 5e année consécutive? », de - 9 % en 2020 selon son comp [...] Lire la suite