Valérie Pécresse pour débattre avec les candidats «qui auront leurs parrainages»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
KAREN MINASYAN / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Marine Le Pen
    Marine Le Pen
    Femme politique française
  • Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron
    25e président de la République française

Sollicitée pour un débat par Marine Le Pen, Valérie Pécresse s'est dite favorable mercredi à une confrontation télévisée "avec des candidats ayant leurs parrainages" mais a refusé de "servir de marche-pied aux candidats en recherche d’un souffle".

Valérie Pécresse, sollicitée pour un débat par Marine Le Pen, s'est dite favorable mercredi à une confrontation télévisée "avec des candidats ayant leurs parrainages" mais a refusé de "servir de marche-pied aux candidats en recherche d’un souffle". "Les chaînes ont fait différentes propositions de format de débats, et plusieurs candidats ont exprimé des souhaits de débattre avec Valérie Pécresse. Nous envisageons toutes les possibilités d’ici avril de débattre avec des candidats ayant leurs parrainages", a indiqué la direction de la campagne de la candidate des Républicains, interrogée par l'AFP.

Les candidats à la présidentielle d'avril ont jusqu'à début mars pour déposer leurs parrainages. "Mais nous n’avons pas vocation à servir de marche-pied aux candidats en recherche d’un souffle, ni à intervenir dans la primaire sauvage actuelle entre Marine Le Pen et Éric Zemmour", a ajouté la direction de campagne de Mme Pécresse.

Cette dernière est donnée par l'institut Elabe à 17% au premier tour, derrière Emmanuel Macron (26%), et talonnée par Marine Le Pen (16%). Eric Zemmour est donné à 13%.

"Pécresse c'est Juppé", considère Le Pen

La candidate du Rassemblement national avait laissé entendre en marge d'un déplacement à Mayotte qu'elle comptait débattre "fin janvier" avec Valérie Pécresse.

Marine Le Pen "va proposer à Valérie Macron-Pécresse, Pécresse-Macron un débat pour voir quelles sont les vraies différences", a affirmé mercredi sur France Inter le porte-parole du RN Sébastien Chenu. "Valérie Pécresse ressemble beaucoup au président de la République. (...) C'est le même profil, la même logique, la même philosophie qu'Emmanuel Macron", selon lui. Devant la presse à Mayotte, la candidate du RN avait estimé que Valérie(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles