Valérie Damidot

Libération.fr

«Je rêvais de chanter comme Patti Smith»

Ses titres fétiches

Elle a passé neuf ans à la tête de l’émission D&CO sur M6, et on l’a vue plus récemment sur TF1 avec les Français ont du génie ! Valérie Damidot, 52 ans, n’est pas uniquement connue pour son coup de maroufle : l’animatrice est également passionnée de musique, et on peut la croiser régulièrement lors des soirées des loufoques Airnadette à Paris.

Quel est le premier disque que vous avez acheté adolescente avec votre propre argent ?

Hotel California des Eagles. J’avais 11 ans, j’étais hypertimide, j’ai mis un mois avant d’entrer dans le seul disquaire d’Argenteuil, où j’habitais. J’ai bafouillé dans un anglais de merde, le gars m’a tellement bien comprise qu’il m’a apporté un album d’Elton John. J’ai dû chanter la chanson pour qu’il comprenne…

Votre moyen préféré pour écouter de la musique : MP3, autoradio, platine, CD, vinyle ?

Quand j’écris, je mets mon casque branché sur l’ordinateur, mais dès que je peux j’écoute des vinyles. Mon mec est DJ : à la maison, on a des platines et 5 000 vinyles.

Le dernier disque que vous avez acheté ?

Un vinyle dans un vide-greniers à Malakoff, l’album Wave de Patti Smith. Quand j’étais petite, je rêvais de chanter comme elle ou comme Rickie Lee Jones.

Où préférez-vous écouter de la musique ?

Partout ! Je ne peux pas vivre sans musique, c’est impossible. Si je n’écoute pas de musique, je chante, faux, du coup mes enfants préfèrent que je mette un album.

Un disque fétiche pour bien débuter la journée ?

Rapper’s Delight de The Sugar Hill Gang, ça me colle le smile immédiatement ! Je suis une grosse fan de rap en général.

Avez-vous besoin de musique pour travailler, ou au contraire de silence ?

De musique. Je me concentre mieux. Quand j’ai écrit mon livre [son autobiographie le Cœur sur la main, le doigt sur la gâchette, Michel Lafon, ndlr], j’avais mon casque en permanence. La musique m’emporte et m’inspire. J’aurais dû mettre ma playlist à la fin du dernier chapitre !

La chanson que (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

29 avril - 5 mai
Britpop en planches
Oh ! Tiger Mountain Un «autel païen»
Histoire de Feist
Le temps de l’Haje mûr pour le r’n’b en français

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages