Valérie Bonneton : pourquoi elle ne peut "rien dire" sur les études de son fils de 20 ans

·1 min de lecture

Le grand public la connait pour son rôle de mère tortionnaire dans la série à succès Fais pas ci fais pas ça, longtemps diffusée sur France 2. Son terrifiant "À taaaaaaaable !" lancé en bas des escaliers en est devenu une réplique culte, ses adieux au feuilleton déchirants. Pourtant, dans la vraie vie, Valérie Bonneton reconnaît être un poil plus laxiste concernant l'éducation de ses deux grands enfants, nés de sa relation passée avec François Cluzet. En 2017, la comédienne avait refusé que Joseph, et Marguerite, se rendent au cinéma pour voir son dernier film Garde alternée, dans lequel elle apparaissait dans le plus simple appareil. En revanche, lorsqu'il est question de nouvelle technologie, elle n'hésite pas à implorer l'aider de ses adolescents, beaucoup plus doués qu'elle en la matière. D'autant que son dernier défi -elle double un personnage dans le film d'animation Les Mitchell contre les machine- lui rappelle son quotidien de maman consternée par "l'invasion de la technologie dans nos vies."

Dans un entretien accordé à Télé Star, Valérie Bonneton s'est livrée comme rarement sur l'éducation qu'elle donne à ses rejetons. Et si elle estime s'en sortir "pas trop mal", auréolée d'un Oscar de la meilleure maman, qui trône sur son bureau, il existe un domaine dans lequel elle est plus proche des Razzie Awards : l'informatique. Heureusement elle peut compter sur son fils de 20 ans, étudiant "dans l'école de Xavier Niel". Si Valérie Bonneton ne peut "rien dire" concernant les études (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Christian Milian : la compagne de Matt Pokora victime d'un œdème impressionnant après son accouchement
François Berléand dévoile le montant de son cachet pour un film où il a le rôle principal
« On voit enfin Madame » : Camille Combal dévoile une rare vidéo avec son épouse Marie
PHOTO Lou Villafranca méconnaissable : la fille de Maurane arbore un nouveau look étonnant
Brigitte Macron : face à la polémique sur son budget maquillage, le directeur de son cabinet fait une mise au point