Valérie Benguigui : comment les réalisateurs du Prénom ont dépassé le drame

Six ans après la mort de Valérie Benguigui, la douleur est toujours aussi vive pour ses amis. Le 2 septembre 2013, l'actrice a succombé à la maladie quelques mois seulement après avoir remporté le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Le Prénom. Sept ans après la sortie du film, les réalisateurs Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte sont de retour au cinéma avec un nouveau long-métrage, Le meilleur reste à venir. Dans celui-ci, la relation de Patrick Bruel et Fabrice Luchini, deux amis d'enfance, est mise à rude épreuve lorsque l'un annonce à l'autre être atteint d'un cancer. Une comédie, qui a permis à Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte de surmonter le drame de la mort de Valérie Benguigui, qui s'est éteinte après un long combat contre un cancer du sein. A LCI, Matthieu Delaporte se souvient de "l'aventure formidable" qu'ils ont vécue avec Le Prénom.

"Mais dans le même temps on a vécu la maladie et le décès de notre amie Valérie Benguigui, raconte le réalisateur en évoquant la genèse de ce nouveau film, en salles le mercredi 4 décembre. Ça nous a bouleversés. D’un côté on avait ce dont on avait toujours rêvé, de l’autre on traversait un moment très douloureux qui nous a beaucoup interrogés sur la vie. Et on a eu envie d’écrire là-dessus." Pour les deux amis, impossible de réaliser un film triste. Avec Le meilleur reste à venir, ils voulaient rendre un hommage "lumineux" à Valérie Benguigui. "Être du côté de la

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTO - Valérie Trierweiler en plein "bonheur" : son fils Leonard s’est marié
Michel Blanc évoque un possible retour des Bronzés
VIDÉO - Laurent Baffie : quand François Berléand balance sur sa greffe de cheveux !
Que deviennent Cécilia Cara et Damien Sargue 20 ans après Roméo et Juliette
VIDÉO - Alain Delon attaqué en reconnaissance de paternité par Ari Boulogne : une histoire d’héritage en cause ?