Valérie Bacot, enceinte à 17 ans de son beau-père, un moment charnière

·1 min de lecture
Valérie Bacot arrive au tribunal de Chalon-sur-Saone, le 21 juin 2021 à l'ouverture de son procès (Photo by JEFF PACHOUD / AFP) (Photo by JEFF PACHOUD/AFP via Getty Images) (Photo: JEFF PACHOUD via Getty Images)
Valérie Bacot arrive au tribunal de Chalon-sur-Saone, le 21 juin 2021 à l'ouverture de son procès (Photo by JEFF PACHOUD / AFP) (Photo by JEFF PACHOUD/AFP via Getty Images) (Photo: JEFF PACHOUD via Getty Images)

PROCÈS - Certaines trajectoires de vie se décident bien avant l’âge adulte. C’est notamment le cas des victimes de violences sexuelles incestueuses pendant l’enfance et l’adolescence, comme Valérie Bacot.

Ce vendredi 25 juin, au cinquième jour de son procès, la parole était à l’avocat général. Il a requis une peine de cinq ans de prison, dont quatre avec sursis pour l’accusée de 40 ans. Une peine qui si elle était appliquée lui permettrait de ne pas retourner en prison. Elle est poursuivie pour avoir tué son mari, Daniel Polette, après avoir subi plus de 24 ans de viols incestueux puis conjugaux, de violences et de prostitution contrainte.

“Traumatismes fondateurs”

Dans son réquisitoire, l’avocat général a parlé de plusieurs “traumatismes fondateurs”. Enfant, “elle n’a pas connu encore Daniel Polette, mais est déjà dans une situation intenable, avec un couple de parents en crise, ce qui va provoquer la construction d’une personnalité aux traits abandonniques. Un père absent. Un grand frère agresseur sexuel quand elle a six ans. C’est fondateur aussi comme traumatisme”, résume le procureur Jallet, selon Le Journal de Saône-Et-Loire qui assiste au procès.

Les viols commis par son beau-père commencent eux à l’âge de douze ans. Incarcéré pendant deux ans et demi pour cette raison, Daniel Polette réintègre à sa sortie de prison le domicile familial et les viols reprennent. À 17 ans, Valérie Bacot tombe enceinte.

“Valérie Bacot présente toutes les vulnérabilités pour être la proie idéale du pervers sexuel”, poursuit l’avocat général. “Qu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles