"Je vais là où sont mes idées" : Thierry Mariani explique pourquoi il rejoint le Rassemblement national aux européennes

franceinfo
L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy revient dans "Le Parisien" sur son départ du parti Les Républicains.

Il a sauté le pas. Thierry Mariani, ancien ministre des Transports de Nicolas Sarkozy entre 2010 et 2012, a indiqué mardi 8 janvier à l'AFP qu'il quittait le parti Les Républicains pour rejoindre la liste du Rassemblement national (ex-FN) aux élections européennes. Dans une interview au Parisien, il explique aller "là où sont réellement mes idées, où j'ai des chances de les faire aboutir".

Les Républicains sont "une sorte de club sympathique, avec des gens de valeur, honnêtes (...) mais qui ne partagent plus grand-chose", regrette celui qui attendait de Laurent Wauquiez qu'il "remette sur la table la question des rapprochements et des alliances".

Le RN de 2019 n'est pas le FN de 1990.

Thierry Mariani

dans "Le Parisien"

Pour cet ancien député, battu en juin 2017, le moment est parfait : "Quand vous avez un mandat, c'est une trahison vis-à-vis de vos électeurs de changer de bord." Sans compter que "pour la première fois, l'élection européenne a un véritable enjeu (...) avec Matteo Salvini ou Viktor Orban, une alternative se met en place", estime Thierry Mariani.

Désormais, celui qui n'a pas encore pris sa carte du Rassemblement national estime que Marine Le Pen "représente la seule véritable alternative" pour l'élection présidentielle de 2022, assurant qu'"elle ne se laissera pas impressionner" et appliquera son programme.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi