"Je vais gagner à nouveau": Joe Biden dément tout retrait et confirme être candidat à sa réélection

"Je suis candidat et je vais gagner à nouveau", a dit Joe Biden dans un discours très offensif ce vendredi 5 juillet dans le Wisconsin, un État-clé de la région des Grands Lacs.

"Je reste dans la course. Je vais battre Donald Trump", a encore déclaré le président américain, qui se bat pour sa survie politique depuis un débat raté le 27 juin face à son prédécesseur républicain.

"Ils essaient de me pousser dehors. Laissez-moi le dire très clairement: je reste dans la course" à la Maison Blanche, a-t-il insisté devant un millier de partisans, selon son équipe de campagne.

C'est un tout autre Joe Biden, batailleur et résolu, mais aussi aidé de prompteurs, qui a tenté vendredi de répondre frontalement aux inquiétudes sur son âge.

"Vous pensez que je suis trop vieux pour battre Donald Trump?", a-t-il lancé, ce à quoi le public a répondu un retentissant "Non!"

"Dosage"

Le démocrate, qui a quitté la scène au son d'une chanson dont le titre est "Je ne me défilerai pas" ("I won't back down"), a aussi pointé les incohérences de son rival, dont l'âge et l'acuité mentale ne font pas l'objet d'une aussi intense attention.

"Si vous vous demandez si Trump a toute sa tête, avez-vous déjà entendu comment il a expliqué le 4 juillet quand il était président?", a demandé Joe Biden, en référence à l'indépendance américaine, proclamée le 4 juillet 1776.

Il a rapporté que son adversaire républicain avait expliqué la victoire de la guerre d'indépendance par la prise de contrôle des aéroports des Britanniques, qui n'existaient évidemment pas à cette époque.

"C'est vrai, il est un génie tout à fait stable", a ironisé le président américain, reprenant une expression que son rival avait employée pour vanter sa propre intelligence.

"L'enjeu de cette élection c'est notre liberté. C'est notre démocratie. C'est l'âme même de l'Amérique. Etes-vous prêts à vous battre pour cela? Je sais que je le suis", a encore clamé Joe Biden.

Derrière lui dans le public, bien visible pendant la retransmission télévisée, un spectateur portait un panneau portant l'expression: "Passe le flambeau, Joe".

L'un des plus proches conseillers de Donald Trump, Jason Miller, a répondu avec ironie sur X à cette prestation particulièrement énergique: "Votre équipe aurait dû utiliser le même dosage (de médicaments) pendant le débat".

Article original publié sur BFMTV.com