"Je vais bien": à 89 ans, le dalaï-lama, soigné aux États-Unis, se dit en bonne santé

Le dalaï-lama a assuré ce samedi 6 juillet qu'il récupérait bien de son opération du genou à New York, dans un message vidéo publié à l'occasion de son 89e anniversaire.

Le chef spirituel tibétain, connu dans le monde entier pour son incessante campagne en faveur d'une plus grande autonomie de son Tibet natal, était arrivé fin juin aux États-Unis pour y être soigné.

"J'ai désormais presque 90 ans, et je ne me sens pas en mauvaise santé, à part un léger inconfort au niveau de mes jambes", a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur son site internet.

"Mais c'est inévitable, c'est l'âge. Donc je vais bien, vous pouvez être tranquille", a ajouté le chef spirituel, qui a réduit ses déplacements à l'étranger.

Diabolisé en Chine mais proche des États-Unis

Le dalaï-lama est depuis le milieu du XXe siècle un chef politique et spirituel pour les Tibétains, diabolisé en Chine mais proche des États-Unis. Il a cependant quitté ses fonctions de chef politique de son peuple en 2011.

Un groupe de responsables américains, dont l'ancienne présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, lui a rendu visite fin juin à son domicile de Dharamsala, dans le Nord de l'Inde.

La Chine, qui a annexé le Tibet en 1950, avait alors critiqué la visite par la voix de son ambassade à New Delhi, qualifiant le dalaï-lama d'"exilé politique engagé dans des activités séparatistes anti-chinoises sous le couvert de la religion".

Article original publié sur BFMTV.com