Vaimalama Chaves dévoile son salaire de Miss France qu'elle juge "pas à la hauteur"

·2 min de lecture

PEOPLE - Vaimalama Chaves a dévoilé dans “L’instant de Luxe” sur Télé Star Play le salaire qu’elle touchait lorsqu’elle était Miss France 2019. Celle qui a depuis embrassé une carrière de chanteuse a reconnu avoir touché ”à peu près” 3000 euros par mois, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Dans ce calcul, la jeune femme ne prend pas en compte les nombreux cadeaux que reçoivent les Miss France après leur couronnement. En 2019, Vaimalama Chaves avait reçu (entre autres) un SUV d’une valeur de 20.000 euros, des billets d’avion en business et un séjour all inclusive pour deux personnes, 10 montres Festina dont elle a été l’égérie, ses deux robes de gala Pronuptia et sa couronne Julien d’Orcel, accompagnée d’autres bijoux en or blanc. Elle a également reçu deux ordinateurs Apple.

Un salaire “pas à la hauteur”

Face à Jordan De Luxe, l’ancienne Miss a regretté un salaire “pas à la hauteur” du travail effectué. “On travaille officiellement, 6 jours sur 7, a-t-elle confié. On quitte notre appartement à 6h du matin, donc il faut qu’on soit déjà prête. Maquillée, coiffée, habillée, tout, au taquet! Dès qu’on sort de chez nous, on affiche un sourire qui doit être constant jusqu’à ce qu’on rentre chez nous. Parfois, on quitte l’appartement pour une durée de 3-4 jours. On va dormir dans des hôtels, dans d’autres endroits parce qu’on est porté à beaucoup voyager. Et tout le temps, on doit être au top. On ne peut pas se permettre d’être fatiguée, d’être malade, de ne plus en pouvoir”.

Une déclaration qui rappelle la sortie de Patrice Laffont qui assurait “craindre de mourir dans la rue” avec sa retraite de 3500 euros, sur ce même plateau il y a quelques jours.

Vaimalama Chaves a ensuite été interrogée sur son salaire perçu pour participer à “Danse avec les stars” sur TF1. Si elle n’a pas fait encore les comptes, elle reconnaît qu’il est “possible” qu’elle ait touché “entre 30.000 et 40.000 euros”.

À voir également sur Le HuffPost:La fille de Jacinda Ardern perturbe un Facebook Live sur le Covid-19

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles