Vaimalama Chaves confinée à la montagne, elle annonce une mauvaise nouvelle à ses fans

Depuis mardi 17 mars, en accord avec les nouvelles mesures gouvernementales prises pour enrayer la pandémie de coronavirus, tous les Français sont confinés chez eux. Et les stars, quelles qu’elles soient, n’échappent pas à la règle. Ainsi, c’est sur leurs réseaux sociaux que les célébrités partagent avec leurs fans leur quotidien confiné, n’oubliant jamais de faire passer des messages de prévention importants. Si Miss France, Clémence Botino, a pu rentrer chez elle en Guadeloupe, Vaimalama Chaves n’a pas eu cette chance. Samedi 21 mars, l’ex-reine de beauté s’est adonnée à une séance de questions-réponses avec ses abonnés dans sa story Instagram. L’occasion pour la jolie tahitienne au caractère bien trempé d’en dire davantage sur son confinement.

« Ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour ça »

On apprend ainsi que la jeune femme de 25 ans n’a malheureusement « pas pu » rentrer à Tahiti, et passe donc cette période de confinement à la montagne. Fidèle à elle-même, Vaimalama Chaves ne souhaite pas s’appesantir sur la situation, et préfère rester positive : « Même si un confinement total n’est pas évident, c’est important que nous le fassions. Alors allons-y ensemble. »

En plus de son retour à Tahiti, il y a un autre évènement important pour Vaimalama Chaves qui est désormais compromis : la sortie de son album de reprises baptisé Good Vaïbes, prévue pour le 3 avril prochain. « Comme vous vous en doutez, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour ça. Je suis persuadée qu’un

Retrouvez cet article sur Voici

Leïla Bekhti balance des photos « dossier » de son mari et ses amis célèbres, et c'est très drôle
PHOTO Pascal Obispo : ce détail sur le dernier cliché Instagram de sa femme qui ne lui a pas plu
Laurent Kérusoré critiqué après une vidéo sur le confinement, il rétorque
Sylvie Tellier : sa belle initiative pour vivre "au mieux cette période inédite"
Jarry et Alessandra Sublet se moquent du casting de Mask Singer, Julie Zenatti leur répond