Vague migratoire à Lampedusa : Gérald Darmanin va se rendre à Rome ce lundi

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin va se rendre à Rome, ce lundi 18 septembre, au lendemain de la présentation d’un plan d’urgence par la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen.

La réponse du ministre de Gérald Darmanin ne s’est pas fait attendre. Le ministre français de l'Intérieur a annoncé, ce lundi 18 septembre, qu'il se rendrait à Rome dans « l'après-midi » pour livrer un message de « fermeté », face aux traversées clandestines de la Méditerranée, après l'afflux de personnes exilées sur  l'île italienne de Lampedusa la semaine dernière. Gérald Darmanin doit rencontrer son homologue italien, Matteo Piantedosi, selon son entourage.

« À la demande du Président [Emmanuel Macron], je vais à Rome cet après-midi », a-t-il déclaré sur les médias Europe1/Cnews lundi, expliquant que la France voulait notamment aider l'Italie à tenir sa frontière » extérieure, première porte d'entrée vers l'Europe en provenance d'Afrique du Nord.

« Nous devons appliquer les règles européennes »

Entre lundi et mercredi dernier, environ 8 500 personnes, soit plus que l'ensemble de la population de Lampedusa, sont arrivées à bord de 199 bateaux, selon l'agence des Nations unies pour les migrations. « Il ne peut pas y avoir comme message donné aux personnes qui viennent sur notre sol [européen] qu'ils seront accueillis quoi qu'il arrive », a déclaré Gérald Darmanin. « Nous devons appliquer les règles européennes », a-t-il ajouté. « S'il y a des demandeurs d'asile qui sont éligibles à l'asile, qui sont persécutés pour des raisons politiques, évidemment, ce sont des réfugiés. Et dans...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi