Vague de froid : quels risques pour le coeur ?

·1 min de lecture

Nous savons tous que lorsqu'il fait froid, notre organisme mobilise toute son énergie pour lutter contre ces températures hivernales et maintenir notre corps à 37°c. Ce que nous ignorons c'est que pour cela, le coeur se met à battre plus rapidement, sa consommation d’oxygène augmente et les vaisseaux se contractent, favorisant la coagulation du sang. Par ailleurs, le froid est une source de déshydratation, ce qui réduit la fluidité du sang et demande, là encore, plus d'efforts au coeur pour fonctionner normalement.

Marcher dans le froid équivaut à courir un 100 m

"On parle trop peu de cet impact du froid sur le risque cardiovasculaire, qui reste de ce fait assez mal connu. Pourtant, le nombre d'accidents cardiovasculaires augmente en hiver et ces derniers sont responsables d'environ la moitié de la surmortalité à cette saison" souligne la Pre Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille et présidente d'honneur de la Fédération française de cardiologie.

Une étude publiée dans le British medical journal a montré que pour chaque degré en moins sur le thermomètre, le nombre d'infarctus enregistré dans les quatre semaines suivantes augmentait de 2%. La période la plus à risque étant les quinze jours suivant la chute de la température. "En hiver, la moindre activité physique demande un effort important au coeur, si bien que marcher dans le froid équivaut à courir un 100 mètres" insiste la cardiologue.

Quelles sont les personnes à risque ?

• Les (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Variants anglais Covid-19 : l'isolement passe à 10 jours en cas de test positif
Précarité menstruelle : 33% des étudiantes ont besoin d'aide financière en France
Covid-19 : 3 fois plus d'enfants myopes après le confinement
Covid-19 : le Prozac pourrait-il limiter les formes sévères ?
Les écorces d'arbres pourraient-elles soigner les maladies nosocomiales ?