Vague de froid: comment est calculée la température ressentie?

Hugo Septier
·2 min de lecture

Si la température de l'air est déjà extrêmement basse sur la partie nord du pays, les ressentis pourraient descendre jusqu'à -20 dans les heures à venir.

La France a froid. Alors que les premiers flocons de neige sont tombés ce mardi en Bretagne et doivent se déplacer vers l'Est jusqu'au bassin parisien dans la soirée, Météo-France a placé 36 départements en alerte orange pour des phénomènes de neige-verglas et de grand froid.

Des conditions polaires qui sont accompagnées de températures négatives puisque ce jour, des minimales de -5°C à -7°C ont été enregistrées dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. En outre, une autre donnée est à prendre en compte actuellement la température ressentie, qui pourrait descendre jusqu'à -15 ces prochaines heures.

Relation mathématique empirique

Comme l'explique le site de Météo-France, la température ressentie est définie en fonction de plusieurs critères. Dans un premier temps, la température de l'air, celle annoncée durant les prévisions météorologiques "classiques", calculée via un thermomètre placé dans un abri ajouré situé à 1,5 mètre du sol. Afin d'obtenir la température ressentie, il convient de rajouter à cela la vitesse du vent, également appelé le refroidissement éolien.

Toujours selon la définition de l'organisme national, en l'absence de vent, "il se forme au contact de la peau une mince couche d'air réchauffé par l'organisme et humidifié par évaporation de l'eau présente à sa surface." A l'inverse, le vent supprime cette barrière naturelle et laisse la peau directement au contact d'un "air plus froid et plus sec, sans cesse renouvelé." Là, la peau s'efforce alors de réchauffer l'air auquel elle est confrontée, ce qui a tendance à refroidir l'organisme de manière générale.

Météo-France accompagne sa définition d'un tableau récapitulatif. Ainsi, de manière très concrète, on apprend que si la température de l'air équivaut à -5°C, et que le vent a une force de 40 km/h, alors la température ressentie sera de -15. Ces résultats sont calculés à partir d'une relation mathématique empirique.

Pour les heures à venir, les températures ressenties seront extrêmement basses. Entre mercredi et jeudi, les Bretons ainsi que les habitants d'une large bande allant des Pays-de-la-Loire jusqu'à la frontière allemande ressentiront une température pouvant aller jusqu'à -10. Cette dernière peut descendre jusqu'à -15 en région parisienne.

En ce qui concerne les Hauts-de-France, région la plus touchée par cette vague de froid, les ressentis pourront aller localement jusqu'à -20.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :