Vague de contaminations en Moselle : le maire de Thionville dénonce "l'amateurisme" de la politique vaccinale et réclame la fermeture anticipée des établissements scolaires

franceinfo
·1 min de lecture

La Moselle fait face à une recrudescence des cas de contamination au Covid-19, notamment à cause des variants. Pierre Cuny, maire de Thionville, estime qu'il faut fermer les écoles, les collèges et les lycées.

Pierre Cuny, maire divers centre de Thionville, deuxième ville de Moselle, dénonce samedi 13 février sur franceinfo "l'amateurisme" de la politique vaccinale dans sa ville. Il réclame une fermeture anticipée des établissements scolaires ainsi que "le renforcement des vaccinations", alors que de nombreuses contaminations par les variants sud-africain et brésilien sont signalées dans le département.

Pierre Cuny rapporte que jeudi, lors d'une réunion avec l'ensemble des élus, sous l'autorité du préfet, "la plupart d'entre nous avons évoqué voire demandé la fermeture avancée des écoles, collèges et lycées", et ce alors que les vacances scolaires en Moselle (zone B) commencent samedi 20 février. "Il nous semblait intéressant de fermer ces établissements au regard du nombre de classes qui ferment les unes après les autres. Vendredi soir, j'ai appris qu'un très gros lycée de Thionville, le lycée Saint-Pierre Chanel, où étudient plus de 2 200 élèves, est fermé, à la fois pour des cas de Covid-19 dans l'établissement, et pour des cas contact au variant sud-africain. Il y a une inquiétude très forte des parents", ajoute-t-il.

L'élu réclame "un renforcement des vaccinations"

L'élu parle d'une "transformation complète de l'épidémie". "En quelques semaines, nous sommes passés de l'absence totale de variant, en particulier du variant sud-africain, à plus de 50% aujourd'hui sur les différents prélèvements des dernières 48 heures", et ce alors que le taux de prélèvements positifs s'élève (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi