Vague de chaleur : pourquoi la hausse des températures nous rend-elle plus agressif ?

© AFP

C'est une des conséquences inattendues de la vague de chaleur qui touche la France en ce début de semaine : on devient plus irritable. L’explication de ces nouvelles sautes d'humeurs est avant tout physiologique : quand il fait très chaud, le cœur bat plus vite, la pression artérielle augmente, tout comme le niveau de cortisol. Le rôle de cette "hormone du stress" est de nous permettre de réagir, de riposter face à un danger ou une agression en allant puiser dans nos réserves énergétiques et musculaires.

"La température n’est que le révélateur de fragilités déjà existantes"

Alors quand le thermomètre frôle les 40 degrés, et que la chaleur étouffante perdure, la sécrétion de Cortisol est ininterrompue et provoque l’épuisement de l’organisme et du cerveau. Cela a plusieurs répercussions sur notre corps, comme des insomnies, de l'anxiété, des fringales et pour les plus vulnérables, une agressivité qui peut parfois dégénérer.

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"À partir du moment où les températures augmentent, on peut dire que l’agressivité est un exutoire et elle peut dès lors se manifester beaucoup plus fréquemment", explique Joseph Agostini, psychologue et clinicien. "La température n’est que le révélateur de fragilités déjà existantes et qui se révèlent quand on est mal dans son corps, mal dans sa tête. Et cette hausse peut alors déclencher des états d’angoisse, de panique, voire de violence", ajoute le spécialiste.

Trois conseils pour surmonter cet...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles