Vaccins et traitements anti-Covid : « Pour faire primer le droit à la santé sur les intérêts commerciaux »

© Reuters

À la veille de la douzième conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui se tiendra du 12 au 15 juin à Genève, en présence du ministre du Commerce extérieur Franck Riester, les organisations de la société civile appellent la communauté internationale - et particulièrement l’Europe - à faire primer le droit à la santé sur les intérêts commerciaux afin de mettre fin à une pandémie responsable de la mort de plus de 15 millions de personnes, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Voici leur tribune : « Il y a un an et demi, les premières campagnes de vaccination étaient lancées contre le Covid-19. Les pays du G7 avaient alors multiplié les appels à la solidarité vaccinale envers les pays à faible revenu pour faire du vaccin 'un bien public mondial', tout en accaparant la quasi-totalité des doses disponibles. Quelques entreprises pharmaceutiques, notamment Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson, ont su profiter d’un soutien sans faille des pays occidentaux pour revendiquer une position hégémonique et restreindre artificiellement l’offre, en limitant le nombre d’unités de production de vaccins, malgré les demandes nombreuses d’entreprises prêtes à produire à travers le monde.

"

Le droit à la santé doit passer avant le droit de commercer

"

Alors que ces monopoles apparaissent de plus en plus illégitimes au regard du droit de la propriété intellectuelle - l’entreprise BioNTech vient par exemple de restreindre considérablement ses prétenti...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles