Les vaccins réduisent les risques de Covid long, montre cette étude

·2 min de lecture

Selon une étude menée depuis le King's College de Londres, les vaccins anti-Covid réduisent de moitié le risque de développer un Covid long après l'infection.

Les vaccins diminuent le risque d'être infecté par le coronavirus et de faire une forme grave de la Covid-19. Mais leur effet sur les formes longues de la maladie n'avait pas encore été étudié. Le Covid long est défini comme une persistance des symptômes plusieurs semaines ou mois après les premières manifestations de la Covid-19.

Les symptômes du Covid long sont multiples dans leur nature et dans leur gravité. Les patients concernés ont rapporté plus de 200 symptômes différents attribuables à la Covid-19. Les formes longues ne concernent pas une minorité d'infectés, en réalité on estime que 10 % des malades présentent des symptômes trois mois après l'infection.

Une étude publiée le 1er septembre 2021 dans The Lancet Infectious Disease suggère qu'avoir reçu deux doses d'un vaccin anti-Covid réduit de 50 % le risque de développer des symptômes liés à la Covid-19 après 28 jours. « C'est vraiment, je crois, la première étude montrant que le Covid long est réduit par la double vaccination, et cela significativement », a déclaré au New York Times le docteur Claire Steves, gériatre au King's College de Londres et coordinatrice de ce travail.

Un tiers des patients hospitalisés pour la Covid-19 retourne à l'hôpital dans les quatre mois

Les vaccins réduisent le risque de Covid symptomatique...

Claire Steves et ses collègues ont étudié les données renseignées par les utilisateurs de l'application COVID Symptom Study disponible au Royaume-Uni. Les scientifiques ont utilisé la date des injections, la nature du vaccin reçu (Pfizer, Moderna ou AstraZeneca) et les symptômes renseignés pour construire leur étude. Ils ont formé plusieurs groupes de cas et les ont comparés avec des groupes contrôles constitués de personnes non infectées ou non vaccinées. 

Au total, plus de 1,2 million d'individus ont utilisé l'application entre décembre 2020 et juillet 2021. Parmi eux, 0,2 % ont été testés positifs après leur deuxième dose vaccinale. En comparaison aux non-vaccinés, les vaccinés ont...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles