Vaccins: pourquoi la France est à la traîne par rapport à ses voisins

Matthieu Balu
·Journaliste sciences/tech video au HuffPost.
·1 min de lecture
Un homme de 92 ans reçoit un inejction du vaccin Pfizer-Biontech à l'Ehpad de Champmaillot (Dijon) le 27 décembre. Photo Philippe Desmazes/Pool via REUTERS (Photo: POOL New / Reuters)
Un homme de 92 ans reçoit un inejction du vaccin Pfizer-Biontech à l'Ehpad de Champmaillot (Dijon) le 27 décembre. Photo Philippe Desmazes/Pool via REUTERS (Photo: POOL New / Reuters)

CORONAVIRUS - 2,13 millions de vaccinés aux États-Unis, 1 million en Grande-Bretagne, 19.000 en Allemagne... et 70 en France ce mardi 29 décembre. La campagne de vaccination française contre le coronavirus serait-elle déjà à ajouter à la liste des cafouillages du gouvernement dans la gestion de la crise du Covid-19?

Lundi 28 décembre au soir sur Europe 1, le “monsieur vaccination” du gouvernement Alain Fischer assurait le contraire. La stratégie vaccinale française, en réclamant le consentement écrit des patients, “donne le temps de faire les choses bien en termes de sécurité, d’efficacité, d’organisation et d’éthique”, selon le médecin. L’impératif de sécurité, s’assurer que personne n’est vacciné contre son gré, serait donc l’explication de ces premiers jours aux chiffres insignifiants? Oui, mais pas seulement.

Vaccins au compte-goutte

S’il est évident que l’Hexagone a pris un certain retard par rapport à ses voisins, il faut d’abord comparer ce qui peut l’être. En Grande-Bretagne, la campagne de vaccination a démarré dès le 8 décembre, soit deux semaines avant l’Union européenne, ou l’autorité de santé a autorisé le vaccin Pfizer-Biontech dont l’administration a démarré à le 27 décembre sur le Vieux Continent.

Il reste que nos voisins européens, comme l’Allemagne, on déjà entamé leur campagne de vaccination massive, quand en France c’est au compte-goutte qu’on délivre pour le moment le traitement: après des Ehpad à Sevran, c’est ensuite un établissement à Joué-lès-Tours, un autre &agrav...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.