Vaccins : pourquoi certains départements en reçoivent plus que d'autres ?

L'Oeil du 20 heures
·1 min de lecture

Selon les autorités, les vaccins sont répartis proportionnellement au nombre de patients prioritaires à vacciner dans chaque département. Pourtant, les données publiques montrent plutôt des inégalités : certains départements auraient reçu beaucoup de doses pour peu d’habitants à vacciner, quand d’autres se sentent lésés. Pourquoi ? L’œil du 20 heures a enquêté.

Quand on rapporte le nombre de doses livrées dans chaque département au nombre d’habitants à vacciner en priorité (les plus de 75 ans et les soignants de plus de 50 ans ou avec des comorbidités), tout le monde ne semble pas logé à la même enseigne (voir carte ci-dessous).

Selon nos calculs basés sur ces données publiques, le Jura par exemple, a reçu à ce jour 83 doses de vaccin pour 100 habitants prioritaires. Quand son voisin la Saone-et-Loire en a touché beaucoup moins : seulement 35 doses pour 100 patients à vacciner.

A Lons-le-Saunier dans le Jura, où on vaccine plus de 1000 habitants par semaine, le maire (PS) Jean-Yves Ravier n’est pas étonné d’être mieux doté qu’ailleurs : "c’est surtout qu’au début on était avec un taux d’incidence très élevé, on était en rouge foncé, donc (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi