Vaccins : l’Union européenne tape du poing sur la table

L’Union européenne hausse le ton. Les Vingt-Sept, qui participent au Forum économique mondial de Davos, ont tenu à rappeler aux fabricants de vaccins leurs engagements par la voix de la présidente de la Commission européenne. "L’Europe a investi des milliards d’euros pour aider à développer les premiers vaccins contre le Covid-19, pour créer un vrai bien commun au niveau mondial. Maintenant, les laboratoires doivent livrer ces vaccins, ils doivent honorer leurs engagements", a déclaré Ursula von der Leyen. Une déclaration qui fait suite à l’annonce de retards de livraisons du vaccin AstraZeneca. Baisse de rendement En cause, une baisse de rendement sur l’un de ses sites de production. Le laboratoire britannique estime qu’il ne pourra livrer que 31 millions de doses sur les 80 promises d’ici la fin du mois de mars. Un coup dur pour la stratégie vaccinale de l’Union européenne. "L’argent est une chose, mais une autre est bien sûr la disponibilité du vaccin. En période de faible disponibilité, il s’agit d’une distribution équitable", a indiqué la chancelière allemande Angela Merkel. La Commission européenne a déjà réservé 400 millions de doses du vaccin AstraZeneca, sous réserve de son approbation par l’Agence européenne des médicaments.