Vaccins d'AstraZeneca contre le Covid-19 réservés au Royaume-Uni : "On reste dans le chacun pour soi", déplore la codirectrice de l'Observatoire de la santé à l'Iris

franceinfo
·1 min de lecture

"Même dans ce club des privilégiés des pays riches, on reste quand même dans le chacun pour soi", a rappelé jeudi 28 janvier sur franceinfo Anne Sénéquier, médecin, co-directrice de l’Observatoire de la Santé mondiale à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS). Le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé qu'il livrera à la France 4,6 millions de doses de son vaccin contre le Covid-19, moitié moins que prévu, en privilégiant la Grande-Bretagne. "Il est étonnant qu'on s'étonne encore de voir que le commerce n'a aucune morale, même sur des thématiques sanitaires, et qui devrait justement avoir un peu plus d'humanité", a-t-elle dénoncé.

>> Retrouvez toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct.

franceinfo : Ce retard dans la livraison du vaccin d'AstraZeneca ne concerne que l'Union européenne, mais pas le Royaume-Uni. Ce n'est qu'une question de pur business ?

Anne Sénéquier : Effectivement, on est sur ce qu'on appelle "le jeu du pur business". On a vu AstraZeneca qui a évoqué la signature du contrat avec le Royaume-Uni, trois mois en avance par rapport à celui de l'Europe. On a vu aussi les lignes de production qui étaient présentes au Royaume-Uni, on a toujours entendu dire que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi