Vaccins contre le Covid-19 : pourquoi vous n'en avez peut-être pas fini avec les injections

franceinfo
·1 min de lecture

Va-t-on devoir s'habituer à se faire régulièrement vacciner contre le Covid-19 ? L’hypothèse apparaît probable alors que certains pays évoquent un rappel annuel. Dans le même temps, Albert Bourla, le PDG du géant pharmaceutique Pfizer, a envisagé dans une entrevue dévoilée jeudi 15 avril, une troisième dose "probablement nécessaire".

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Face aux variants et à l'incertitude autour de la durée de l’immunité des vaccins, franceinfo vous explique pourquoi ce n’est peut-être pas la seule fois qu’on pourrait se faire vacciner contre le Covid-19.

Parce qu'on parle déjà d'une troisième dose pour certaines personnes

Une, deux et bientôt trois doses ? Quelques mois après le début de la vaccination, l'hypothèse d'une troisième injection est parfois évoquée. Elle a déjà été recommandée par la direction générale de la santé pour les personnes immunodéprimées, chez qui le vaccin semble moins efficace. "Ces populations ne sont pas parfaitement protégées après deux doses et n'ont pas un taux d'anticorps suffisant", explique Alexandre Bleibtreu, infectiologue à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris. La troisième dose ne serait alors "pas un rappel", mais une manière d'atteindre un taux d'anticorps suffisamment résistant au virus.

L'hypothèse d'une "troisième dose problablement nécessaire" pour le vaccin Pfizer/BioNtech, évoquée par le PDG de Pfizer dans une entrevue avec CNBC (article en anglais), ressemble (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi