Vaccins contre le Covid-19 : le point sur les effets secondaires

·2 min de lecture

Des études récentes mettent en évidence quelques rares risques liés aux vaccins contre le Covid-19. Mais ces derniers restent beaucoup plus sûrs que l’infection par le coronavirus.

Près de ont déjà reçu au moins une dose d’un des vaccins contre le Covid-19, un nombre gigantesque qui permet aujourd’hui aux chercheurs de déceler même les effets secondaires les plus rares de ces vaccins. Sciences et Avenir fait le point sur les dernières découvertes à ce sujet.

Le vaccin d’AstraZeneca augmente le risque de thrombose, mais moins que l’infection elle-même

Un des premiers effets indésirables constatés a été le risque de thrombose, qui a poussé plusieurs pays, dont la France, à déconseiller le vaccin d’AstraZeneca pour les personnes jeunes. grâce à une étude publiée dans le par des chercheurs d’Oxford et d’autres universités anglaises. Les chercheurs ont analysé les données de santé de 30 millions de personnes vaccinées en Angleterre entre décembre 2020 et avril 2021, dont deux tiers étaient vaccinés avec AstraZeneca (19,6 millions) et le reste avec Pfizer (9,5 millions). Ensuite, ils ont calculé la probabilité de développer des effets secondaires dans les 28 jours après la première dose du vaccin ou après l’infection, et ont comparé ce risque avec celui de les développer dans les 28 jours précédant ces événements (afin de calculer le risque de base). Ainsi, ils ont mis en évidence que le vaccin AstraZeneca a causé un total de 180 cas de thromboses pour 10 millions d’individus, alors que l’infection en a entraîné plus de 15.000 pour 10 millions d’individus. En somme, le risque de développer des thromboses après le vaccin d’AstraZeneca est environ 100 fois plus faible qu’après avoir attrapé le coronavirus.

Cependant, cette étude compare uniquement des personnes vaccinées, y compris les personnes infectées, qui ont été contaminées après la vaccination. Mais une étude israélienne, publiée le 25 août 2021 dans , nous donne une idée du risque de thrombose après l’infection chez les non-vaccinés, qui était de 4.300 cas de thrombose pour 10 millions d’individus. Ce qui reste beaucoup plus élevé que le risque après le vaccin AstraZeneca (180 cas pour 10 m[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles