Vaccins contre le Covid-19 : des maires s’agacent des retards de livraison

À Clamart (Hauts-de-Seine), les rendez-vous pour les premières vaccinations contre le Covid-19 doivent être reportés, faute de doses disponibles. À Nanterre (Hauts-de-Seine), le maire a constaté que son centre de vaccination était vide, lundi 8 février. "Ce matin, il n’y a pas de doses de vaccin, donc il y aura zéro vaccination à Nanterre cette semaine, on ne peut pas vacciner les personnes de plus de 75 ans", explique Patrick Jarry, le maire PCF de la ville. 420 doses étaient attendues, mais n’ont pas été livrées. La pénurie est due à une baisse momentanée des livraisons, lui a expliqué l’Agence régionale de santé (ARS). Le maire de Nanterre dénonce une injustice "Il y a une injustice, parce que j’ai appris par la presse que Neuilly avait 540 doses de vaccin ce matin, donc c’est inacceptable", déplore l’édile. À Antibes (Alpes-Maritimes), l’annonce du report des rendez-vous provoque des angoisses chez les patients. Le maire s’agace du manque d’anticipation et d’information des pouvoirs publics. Les ARS ont promis d’augmenter les livraisons dans les semaines à venir dans les villes qui ont vu leur dotation baisser.