Vaccins contre le Covid-19 : l'UE "a investi sans doute moins et moins vite que les Américains", admet le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes

L'UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses de vaccins contre le Covid-19, dits de "2e génération", pour s'adapter aux futures mutations du coronavirus. "C'est pour l'après, à partir de début 2022" a expliqué, vendredi 9 avril, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, dans l'émission "Votre instant politique" sur franceinfo."Il faut prendre des précautions, car on ne sait pas ce que sera cette pandémie. Il peut y avoir des mutations. C'est pourquoi nous devons anticiper." Clément Beaune, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes sur franceinfoClément Beaune a également reconnu que l'Europe n'avait "pas très bien anticipé" la gestion des vaccins. "On a investi, mais sans doute moins et aussi moins vite que les Américains. Il ne faudrait pas que l'Europe pêche par défaut d'anticipation et d'ambition." Le vaccin français Sanofi fera-t-il partie de ces vaccins de 2e génération ? "On espère bien qu'il sera prêt à l'automne 2021", a répondu Clément Beaune. "Tous les contacts qu'on a avec Sanofi donnent la crédibilité de cette annonce et de cette perspective."