Vaccins contre le Covid-19 : l'ONG ONE lance un appel aux pays riches au nom de "l'équité" et "l'efficacité"

·1 min de lecture

"Sans un vaccin accessible à tous, le virus reste un danger pour tous." C'est le slogan de la campagne de sensibilisation que lancera l'ONG ONE jeudi, et dont le JDD vous dévoile des vidéos en exclusivité. Avec Pandemica, une série animée de dix épisodes, l'organisation cofondée par Bono dénonce les inégalités d'accès au vaccin contre le Covid-19 dans le monde et demande aux pays riches de partager leurs stocks. Pour porter ce message, elle a fait appel à des artistes comme Penelope Cruz, Bono ou, côté francophone, Virginie Efira et Déborah François. 

Dans un rapport, l'ONG constate que les pays les plus riches (les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, le Canada, l'Australie et les 27 Etats de l'Union européenne) ont commandé trois milliards de doses, soit un milliard de plus que le nombre nécessaire pour protéger la totalité de leurs citoyens. De quoi vacciner la totalité de la population adulte en Afrique, estime le document.

Lire aussi - Covid-19 : découvrez "Pandemica", la série animée qui prône un accès équitable au vaccin, avec Virginie Efira

Responsable du plaidoyer au sein de l'ONG ONE en France, Maé Kurkjian détaille le message de cette campagne et les solutions préconisées par l'organisation.

Pandemica dénonce les inégalités d'accès aux vaccins contre le Covid-19. Quel constat dressez-vous?
Le vaccin doit être accessible à tout le monde, peu importe la nationalité ou le revenu, sinon le virus restera un danger pour tout le monde. Aujourd'hui, on observe qu'une petit...


Lire la suite sur LeJDD