« Les vaccins sont une chance inespérée de sortir de la pandémie »

Propos recueillis par Stéphane Demorand
·1 min de lecture
La vaccination en France va s'ouvrir à tous dès le 15 juin.
La vaccination en France va s'ouvrir à tous dès le 15 juin.

Parmi les voix qui se sont élevées depuis un an sur l'épidémie, celle de Yonathan Freund, professeur urgentiste à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, n'est guère passée inaperçue quand, au printemps dernier, dans un entretien paru dans nos colonnes, il formulait l'hypothèse qu'il n'y aurait peut-être pas de deuxième vague à la rentrée. Sous le feu des critiques, classé parfois à son corps défendant dans le camp des rassuristes, le mélomane Freund a mis la sourdine sur les réseaux sociaux et les plateaux télé durant l'hiver.

S'il s'exprime de nouveau aujourd'hui, c'est pour mener un nouveau combat, celui de convaincre les Français de se faire vacciner. Il prépare, à cet effet, un site Internet dédié de « questions-réponses » sur les vaccins et compte bien faire entendre sa voix pour cette cause qu'il défendra bec et ongles. C'est, selon Yonathan Freund, une question de responsabilité collective.

Le Point : Le président de la République a présenté son plan de déconfinement dans une interview accordée à la presse quotidienne régionale vendredi dernier. Les médecins sont plus que sceptiques face au risque d'une résurgence de l'épidémie cet été alors que les lits de réanimation sont encore très largement occupés par des malades du Covid-19. Vous exercez à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, quelle est la situation aujourd'hui dans votre établissement ?

Yonathan Freund © Capture d'écran RMC/BFMPr Yonathan Freund : Tout est relatif ! La situation est stable, un peu [...] Lire la suite