Vaccins anti-Covid : pourquoi l’Afrique du Sud doit payer plus cher

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Le gouvernement vise à vacciner les deux tiers de sa population – environ 40 millions sur près de 60 millions de personnes – pour obtenir l'immunité des groupes d'ici la fin de 2021.

PRIX. Pour plusieurs raisons, le pays est contraint de payer ses vaccins 2,5 fois plus cher que d’autres, notamment les pays européens. Explications.

L'Afrique du Sud, pays du continent officiellement le plus touché par le coronavirus, paiera ses premiers vaccins développés par AstraZeneca près de 2,5 fois plus cher que les pays européens, a annoncé le ministère de la Santé. « Le prix de 5,25 dollars (4,32 euros, NDLR) est celui qui nous a été communiqué », a déclaré le ministère sud-africain à la presse, jeudi 21 janvier. Le prix des doses est actuellement un sujet mondial sensible, de nombreuses négociations étant en cours avec les laboratoires pharmaceutiques. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment appelé les gouvernements à cesser les négociations bilatérales avec les laboratoires, au risque de faire grimper les prix.

Officiellement, on sait que les pays de l'Union européenne (UE) paieront les vaccins développés par le même laboratoire seulement 1,78 euro, selon des informations divulguées mi-décembre par un ministre belge sur Twitter.

À LIRE AUSSI Covid-19 : le variant sud-africain serait 1,5 fois plus contagieux

Plusieurs explications

Comment s'explique cette différence de prix pour l'Afrique du Sud ? Les 1,5 million de vaccins attendus dans les prochaines semaines, obtenus dans le cadre de négociations bilatérales menées par le gouvernement avec l'alliance AstraZeneca/Oxford, sont produits en Inde par le Serum Institute of India (SII). La première puissance industrielle du continent est considérée comme un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. C'est avec ce statut qu'il [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :