Vaccins anti-Covid-19 : l’Afrique du Sud ouvre la voie de la production locale

·1 min de lecture
La nouvelle usine vise à produire 1 milliard de doses dvaccins par an d'ici 2025.
La nouvelle usine vise à produire 1 milliard de doses dvaccins par an d'ici 2025.

Une immense usine de production à la pointe de la technologie vient d’ouvrir ses portes sur le campus de Brackengate, situé dans une zone industrielle de la banlieue du Cap, en Afrique du Sud. Il s’agit de la première usine du continent qui fabriquera des doses de vaccins de A à Z, financée par le milliardaire des biotechnologies Patrick Soon-Shiong. Une fierté pour l’Afrique du Sud, qui fait figure de fer de lance de la lutte pour l’égalité d’accès aux vaccins anti-Covid. L’objectif est la production d' « un vaccin de deuxième génération et nous voulons le fabriquer en Afrique, pour l’Afrique et l’exporter dans le monde entier », a déclaré enthousiaste l’homme d’affaires américain d’origine chinoise, né en Afrique du Sud. Il avait fait la promesse de cet investissement en septembre dernier.

À LIRE AUSSIEn Afrique du Sud, le variant Omicron déjà oublié

Un investissement majeur

Les premiers vaccins seront produits cette année et le site devrait atteindre un milliard de doses par an d’ici 2025. La mise au point de vaccins de deuxième génération vise notamment à remédier à la perte d’efficacité des premiers vaccins dans le temps, mais aussi à l’apparition de variants du virus. Patrick Soon-Shiong, qui est également médecin, transférera la technologie à ARN messager (ARNm) de son entreprise californienne NantWorks aux scientifiques sud-africains qui travailleront également sur la lutte contre le cancer, la tuberculose et le VIH. « Nous avançons à la vitesse de l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles