Vaccinodromes : les stades de foot sont prêts

Le Stade de France, à Paris, s'apprête à accueillir du public, pour se faire vacciner. L'enceinte deviendra à compter de ce mardi 6 avril, un vaccinodrome géant pour au minimum six mois. Objectif : injecter 10 000 doses par semaine. La moitié des rendez-vous est ouverte à tous, l'autre est réservée en priorité aux personnes de Seine-Saint-Denis, où la vaccination est faible. "Les habitants ont eu du mal à prendre rendez-vous parce qu'ils n'ont pas accès à des outils numériques ou tout simplement accès à la santé", explique Maud Daubas, responsable de la vaccination dans le département. Un objectif évolutif Avec déjà cent postes de vaccination prêts à l'emploi, la capacité de vaccination pourrait rapidement augmenter au Stade de France. "On se laisse la possibilité d'adapter au niveau de la demande. Ce que je comprends, c'est que si à un moment il y a la nécessité de passer en sept jours sur sept, 24 heures sur 24 (...) on le fera" indique Alexandra Boutelier, directrice générale du Consortium Stade de France