Vaccinodrome du Stade de France : la préfecture dément tout passe-droit

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le vaccinodrome du Stade de France. 
Le vaccinodrome du Stade de France.

Imbroglio autour du vaccinodrome du Stade de France. Dans la matinée du jeudi 29 avril, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis annonçait que la vaccination serait ouverte sans limite d'âge pour les professions prioritaires. Enseignants, policiers, agents d'entretien, caissières de supermarché auraient ainsi pu recevoir la précieuse injection avant l'âge de 55 ans initialement fixé. Une décision prise pour combler les annulations (entre 8 et 10 %) auxquelles font face les équipes du Stade de France, justifiait le conseil départemental.

La préfecture a toutefois démenti cette information dans un communiqué relayé notamment par France Info. « Les critères fixés par le gouvernement et notamment les cibles vaccinales sont évidemment respectés », pour la vaccination au Stade de France, a plaidé le préfet. « La vaccination contre le Covid-19 se fait progressivement, la priorité étant donnée aux publics les plus vulnérables et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie, ainsi que les professions les plus exposées », poursuit le haut-fonctionnaire. Ce dernier reconnaît néanmoins que « des souplesses, sans aucune portée générale, [peuvent] être mises en ?uvre en fin de journée, afin qu'aucune dose de vaccin ne soit perdue, au jour le jour ».

Les critères d'âge remis en question

Alors que de nombreux centres en France, comme celui du Stade de France, ne réussissent pas à remplir tous leurs créneaux disponibles, le prochain élargissemen [...] Lire la suite