Vaccinations : le manque de doses oblige à décaler les rendez-vous

En Normandie, beaucoup de structures sont saturées. À Bois-Guillaume, près de Rouen (Seine-Maritime), les patients continuent d’affluer. Certains ont fait plus de 50 km pour obtenir une injection. “Nous avons trouvé un rendez-vous à cet endroit, pour deux personnes en même temps, donc c’est parfait”, indique un patient. Rendez-vous gelés Conséquence, depuis plusieurs jours, seuls les habitants de la ville sont pris en charge. Les rendez-vous sont gelés. La mairie est débordée par les appels. Les patients qui ont “un problème avec l’inscription, sont directement basculés vers une personne en interne qui les oriente. Malheureusement, la difficulté que tout le monde rencontre c’est que les inscriptions sont limitées parce que les doses de vaccins le sont”, explique Théo Perez, maire sans étiquette de Bois-Guillaume. Pour l’heure, impossible de s’inscrire sur liste d’attente. L’agence régionale de santé de la région a annoncé que les vaccinations reprendront mi-février.