Vaccination : une vingtaine de métiers prioritaires à l'AstraZeneca

·1 min de lecture

Chauffeurs routiers, VTC, caissières, agents d'entretien… Après les enseignants et les assistantes maternelles, près de 400.000 travailleurs de plus de 55 ans pourront se faire vacciner à l'AstraZeneca en priorité dès samedi. Durant quinze jours, des créneaux horaires leur seront attribués dans des centres définis par les agences régionales de santé. Une simple attestation sur l'honneur ou un bulletin de salaire suffiront pour prouver son appartenance à la vingtaine de métiers éligibles. Pour les déterminer, le ministère du Travail s'est appuyé sur trois critères : le fait de travailler en milieu clos ; de ne pas pouvoir respecter les gestes barrière ou d'être, selon l'étude Comcor de l'Institut Pasteur, particulièrement à risque.

Une liste inspirée des concertations avec les partenaires sociaux

Cette liste s'inspire des concertations menées avec les partenaires sociaux sur les travailleurs de la seconde ligne qui ont permis de dresser dix-sept familles de métiers regroupant 4,5 millions de personnes. Afin d'affiner la priorisation, le ministère a ajouté ces trois conditions qui ne se cumulent pas et qui établissent un danger de contamination plus fréquent que pour d'autres professions. Les médecins de ville et les services de santé au travail pourront également leur inoculer le sérum. L'employeur sera tenu de libérer le salarié, y compris si le rendez-vous a lieu durant ses heures de travail.


Lire la suite sur LeJDD