Vaccination: Véran se "contrefout" des comparaison avec les pays voisins, vraiment?

Nabil Touati
·.
·1 min de lecture
Vaccination: Véran se "contrefout" des comparaison avec les pays voisins, vraiment?
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Les oppositions n’ont pas raté l’occasion de tirer à boulets rouges. Profitant du débat à l’Assemblée organisé ce 1er avril lors duquel Jean Castex a présenté les nouvelles mesures sanitaires, les porte-voix de la gauche comme de la droite n’ont pas ménagé le gouvernement pour sa gestion, fortement décriée, de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.

La stratégie vaccinale de l’exécutif s’est notamment attirée une avalanche de critiques. Chez les Républicains (LR), le discours a tout misé sur la comparaison, forcément défavorable, des taux de vaccination avec d’autres pays. Du Perchoir aux plateaux télé, les éléments de langage ont été parfaitement synchronisés: la sénatrice marseillaise Valérie Boyer répétant mot pour mot sur LCI l’argumentaire incendiaire déclamé à la tribune par le chef des députés LR, Damien Abad, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête de cet article.

Quand la France passait devant l’Allemagne

Un angle d’attaque contesté par le ministre de la Santé. Piqué au vif, Olivier Véran a d’abord fait mine d’ignorer la comparaison. “Je me contrefous de savoir s’il y a trois pays, cinq pays ou huit pays qui ont plus vacciné”, s’est-il agacé. Pourtant, depuis quelques semaines, le ministre joue lui-même, ici ou , au jeu des comparaisons. Mais il faut rappeler qu’avant d’accélérer la cadence, le démarrage poussif de sa campagne de vaccination situait la France début janvier en queue de peloton du classement des pays eur...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.